Lettre d’information n°60-novembre 2019

Sommaire:

L’éditorial

Bilan de l’été 2019

En route pour 2020

J’aime mon association

L’éditorial

La Lettre d’Information évolue…

Notre Lettre d’Information arrive à son numéro 60 ! Depuis 20 ans, elle vous tient informés, avec une certaine régularité, des activités de l’association. En 20 ans, elle a légèrement évolué : nous sommes passés récemment à une Lettre d’information diffusée à la plupart de nos membres par courriel.

Nous allons changer encore un peu pour adopter un format plus complètement numérique : les articles, les informations seront toujours présents, mais grâce aux techniques numériques seront enrichis d’images, de compléments, de liens permettant d’accéder à d’autres rubriques, sur notre site ou sur d’autres sites éventuellement.

Nous n’oublions pas cependant que tous nos membres ne sont pas des accros d’internet ! Nous continuerons à envoyer une Lettre papier par la voie postale : si vous ne souhaitez pas recevoir la nouvelle formule, il vous sera possible de vous désinscrire et de nous demander la Lettre habituelle papier.

Nous espérons que cette nouveauté enrichira la vie de notre association et facilitera les liens entre le Conseil d’administration et les membres de Stalles de Picardie.

Nous espérons aussi que vous nous ferez savoir ce que vous en pensez : du bien, du mal ? Vous avez des idées, des suggestions, des critiques, des souhaits ? Ce n’est pas difficile de nous les faire connaître, en cliquant ici et en nous envoyant un courriel !

Bonne lecture…

Bilan de l’été 2019

Journée Métiers d’art, 7 juillet 2019

atelier de calligraphie

Encore une très belle journée ! Qui avait pourtant commencé avec quelques inquiétudes, le guitariste prévu pour les animations musicales et un des exposants, le luthier d’art, n’ayant pu venir. Ils nous ont prévenus en début de matinée, ce qui n’a pas permis de trouver d’autres intervenants !

Mais la qualité des exposants a été au rendez-vous : les réalisations en céramique et porcelaine, très diversifiées, ont mis en valeur la plasticité de la matière et la créativité des artistes. Les jeunes vitraillistes nous ont donné envie de les suivre dans leurs futures entreprises. L’atelier de calligraphie, pris d’assaut par les amateurs de belle écriture, a connu un beau succès. L’artiste en enluminure a su capter l’attention des visiteurs et faire passer sa passion, de même que le sculpteur sur pierre. Notre association est heureuse d’avoir pu donner la possibilité aux plus jeunes des exposants de se faire connaître.

Des remerciements réciproques, artistes/organisateurs, ont conclu de belle manière cette journée qui nous a permis d’accueillir plus de 200 visiteurs.

Dimanches d’été

Année exceptionnelle, non par la quantité de visiteurs accueillis (152 uniquement pour les dimanches de juillet et août) mais d’une part pour la répartition du nombre de visiteurs, venus régulièrement tous les dimanches, et pour la qualité d’écoute et d’observation de ces visiteurs : beaucoup sont venus après avoir vu que l’église avait été retenue par Stéphane Bern dans la liste des projets à aider, certains ont même participé à la campagne de mécénat organisée avec Dartagnans, d’autres ont fait un don pour la restauration de l’abside par l’intermédiaire de la Fondation du Patrimoine. On a vraiment la sensation que les gens qui viennent à Saint-Martin-aux-Bois n’ont pas choisi ce lieu par hasard, ils ont l’intention d’y passer un long moment, sont avides de connaître, de voir, de comprendre.

Les différents bénévoles qui ont assuré les permanences cet été méritent des remerciements particuliers : la qualité de leur accueil, des informations données, des visites proposées, font que les visiteurs repartent très satisfaits, ils reviennent parfois avec des amis, ou leurs enfants, et sont particulièrement généreux, souhaitant aider l’association et la commune dans la réalisation des travaux.

Livre d’Or

Nous proposons toujours aux visiteurs de laisser une trace de leur passage à Saint-Martin-aux-Bois en écrivant quelques mots dans le Livre d’Or… En réalité, bien peu sont assez hardis pour oser partager leurs impressions. Pourtant, cette année, on note deux commentaires de Néerlandais, deux commentaires de personnes originaires de Grande-Bretagne et un petit texte d’un Polonais …

« Une découverte inattendue dans une belle architecture gothique. Je vous souhaite du succès dans la restauration de l’intérieur de ce bel édifice ». Krzystof (= Christophe).

Journées du patrimoine

Pensant que les travaux sur l’abside auraient commencé dès septembre, nous avions supprimé de notre programme l’accueil lors des journées du patrimoine… Ce fut une occasion perdue pour notre association, les travaux étant retardés !

Mais Saint-Martin-aux-Bois a tout de même connu un week-end de fête, les samedi 21 et dimanche 22 septembre, grâce à la Confrérie du Cerbère qui, avec le Comité des Fêtes du village, a organisé la Médiévale de Saint-Martin-aux-Bois : campements médiévaux, combats, démonstrations diverses, marché médiéval et artisanal ont occupé tout le week-end. Un banquet médiéval a été proposé le samedi soir, sur un menu élaboré par la Confrérie du Cerbère, mais concocté par le restaurateur du Bistrot de pays et apprécié par 180 amateurs.

Le bilan de ces deux journées est tout à fait positif, environ 1 400 personnes ont participé aux activités proposées, et toutes ont été très satisfaites. Et grâce à Bernard Thiou, l’église a tout de même été ouverte et a pu accueillir de nombreux visiteurs.

Travaux

Ils devaient démarrer à l’automne… Certes, l’automne n’est pas encore terminé mais nous pouvons craindre qu’ils ne commencent pas avant l’hiver ! Les lenteurs administratives sont fréquentes dans ce genre d’opération, mais nous déplorons en outre un retard dû aux délais très longs demandés par l’Architecte en chef des Bâtiments de France pour rendre ses conclusions sur les réponses aux appels d’offres.

À l’heure actuelle, les entreprises ont été sélectionnées et retenues. L’une d’elle, chargée de la vitrerie, s’est désistée, car elle a été entre temps chargée d’un chantier plus proche de son siège (et peut-être un peu inquiète des retards pris à Saint-Martin-aux-Bois…). Une autre a été choisie pour la remplacer, et rien ne s’oppose maintenant au début des travaux : Alain Lebrun, maire de la commune, a signé le 30 octobre l’ensemble du marché (pour les trois lots) de la restauration de l’abside. Le dossier est transmis à la préfecture, pour le contrôle de légalité.

Tout est donc bouclé avant la date butoir pour les subventions, grâce à la ténacité d’Alain Lebrun.

Des dates ont été proposées à M. Vincent Brunelle, architecte en chef des Bâtiments de France, qui souhaite réunir tous les partenaires de la restauration.

Espérons que cette réunion puisse se tenir dans un avenir très proche, afin que les travaux démarrent enfin !

En route pour 2020

Nous avons déjà commencé à réfléchir aux activités à mener en 2020. Activités qui seront différentes de ce que nous connaissons depuis des années, puisque l’accès à l’église sera difficile voire impossible pour le public.

Des idées ont déjà été proposées :

  • Nous ne resterons pas à l’écart des travaux, bien au contraire : nous essaierons, dans la mesure du possible, de suivre le déroulement des restaurations et de vous tenir au courant, d’expliquer le travail des entreprises, les difficultés et les savoir-faire mis en œuvre par les artisans de la pierre, du métal et du verre. Nous attendons le début des travaux pour voir quelle forme pourra prendre ce « reportage » sur la restauration du chevet de l’église et éventuellement envisager des « visites de chantier », en accord avec les entreprises.
  • Une exposition de photos sur les stalles pourrait aussi être organisée et présentée dans différents lieux. Exposition sur les stalles de Saint-Martin-aux-Bois, qui seraient mises en parallèle avec d’autres ensembles de stalles de la fin du Moyen Âge.
  • Enfin, un événement important aura lieu en novembre 2020, non à Saint-Martin-aux-Bois mais à Amiens : en 2020, les stalles de la cathédrale Notre-Dame auront 500 ans, et nous proposerons un colloque pour cette occasion. En fait, la date de pose de l’ensemble ne peut être fixée de façon précise, les archives ayant été détruites au cours du xviie siècle. Mais les érudits qui avaient étudié les archives s’accordent pour dire que les travaux ont commencé en 1508 et se sont terminés soit en 1519 soit en 1522 : il est probable que la première date corresponde à la fin des travaux sur les stalles elles-mêmes et que 1522 soit la date de la fin des travaux d’aménagement complet du chœur. 2020 est donc un bon compromis ! D’autant plus que ce sera aussi l’année de la commémoration des 800 ans de la cathédrale elle-même. A cette occasion, différentes manifestations seront organisées, par l’Université, par Amiens métropole, par le diocèse… Notre colloque s’intégrera à l’ensemble de ces manifestations.

Stalles de Picardie a donc proposé à l’association Misericordia International d’organiser (avec le soutien de l’Université de Picardie Jules Verne, de Sorbonne-Université, de la Société des Antiquaires de Picardie et en collaboration avec le Musée de Picardie) un colloque international, qui se déroulera à Amiens du 19 au 21 novembre 2020, au Logis du Roy et au Musée de Picardie. L’appel à communications est disponible ici. Dès que le programme définitif sera connu, nous vous le communiquerons (printemps 2020). Vous pouvez d’ores et déjà retenir ces dates !

La préparation de ce colloque ne nous laissera pas le temps d’organiser une nouvelle journée d’étude en mai 2020, mais nous reviendrons à ces journées d’étude l’année suivante. Nous publierons au cours de l’année les Actes de la journée d’étude du mois de mai 2019 sur les chanoines réguliers.

Au cours du mois de novembre, le Conseil d’administration va se réunir pour faire le point sur l’année écoulée et envisager l’avenir : si vous avez des idées, des souhaits, envoyez-nous un mail pour nous en faire part, nous les étudierons lors de ce Conseil d’administration.

J’aime mon association…

Bien sûr que vous aimez votre association ! Et vous allez pouvoir le prouver prochainement…

« J’aime mon association » est en fait le titre d’un concours organisé par le Crédit Agricole Ile-de-France (la banque de notre association), qui propose à tous les internautes de voter pour l’association de leur choix, parmi toutes les associations qui participent au programme des tookets (rappelons qu’il s’agit d’une monnaie virtuelle : les membres sociétaires du Crédit Agricole Ile-de-France reçoivent, de la part de leur banque, 1 tooket lors de chaque paiement avec leur carte sociétaire. Ils peuvent ensuite reverser ces tookets à l’association de leur choix. Chaque année Stalles de Picardie se voit ainsi créditée de quelques centaines d’euros grâce à ces tookets !)

A partir du 16 novembre (et jusqu’au 29), vous pourrez voter sur un site dont nous vous donnerons l’adresse : l’association qui aura recueilli le plus de votes recevra le prix d’un montant de 500 €.

Ce jeu sera ouvert à « toute personne physique majeure, cliente ou non du Crédit Agricole ». Un seul vote par personne, bien sûr !

Nous espérons que vous voterez pour Stalles de Picardie et que vous inviterez vos amis, vos collègues, à voter aussi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *