Travaux – juin 2020

Restauration du chevet – Juin 2020

Après un arrêt du chantier sur place, à cause du Covid-19, les travaux ont pu reprendre en juin.

A l’heure actuelle, les vitraux des baies 0, 1, 3 et 5 (côté nord) ont été déposés, et remplacés par des panneaux en polycarbonate. Les vitraux ont été transportés dans l’atelier du verrier, et sont en cours de nettoyage, restauration : les morceaux qui ne peuvent pas être réutilisés sont refaits à l’identique dans du verre neuf. Environ la moitié des vitres pourra être restaurée et remontée.

Les maçonneries ont été renforcées au niveau des voûtes du chevet, et l’entreprise Léon Noël a commencé la taille des meneaux, qui se fait sur place.

Un meneau est un montant (de pierre ou de bois) qui divise une fenêtre en plusieurs compartiments qui peuvent être dormants ou ouvrants.

Les meneaux sont indispensables dès que les ouvertures atteignent certaines dimensions, car des vitres larges ne peuvent tenir à l’aide de simples barlotières métalliques.

Dans les édifices gothiques, aux XIIe et début du XIIIe siècles, les meneaux étaient bâtis c’est-à-dire constitués de pierre taillées superposées. Mais dès le milieu du XIIIe siècle, on construit des meneaux de grandes dimensions, d’un seul bloc de pierre.

Ce n’est possible que lorsque la qualité de la pierre est excellente, d’autant plus que la pierre sera posée en délit (contrairement au sens du « lit », sens dans lequel la pierre s’est formée par dépôt de sédiments). Cela nécessite aussi des assises suffisamment épaisses.

Les meneaux seront refaits pour toutes les baies (à l’exception de la n° 5). Ils sont de grande taille, mesurant de 1,80 m à un peu plus de 2 m, et pesant entre 400 et 500 kg.

On voit ici un meneau en cours de taille : sur la section a été reporté le gabarit du meneau, formes et dimensions.

Un côté est déjà taillé.

On remarque que les deux colonnettes qui entourent le cœur sont de dimensions inégales : la plus petite (à droite sur la photo) sera à l’intérieur de l’édifice, la plus grosse à l’extérieur. Au centre du meneau a été taillée une rainure longitudinale, dont la coupe est dissymétrique : c’est la feuillure dans laquelle le vitrage sera inséré. A notre gauche, le bord est vertical, il adhérera bien à la vitre : c’est l’extérieur du meneau. A notre droite, le bord est biseauté, c’est l’intérieur du meneau.

Pour l’instant, malgré le ralentissement dû à la situation sanitaire, le chantier n’a pas pris trop de retard ! La première phase devrait, si tout se poursuit normalement, être terminée en janvier 2021.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *